Bonjour,

J’avais envie de partager avec vous le super week-end que j’ai passé à Guenroët un petit village de Loire atlantique à 30 min de chez moi .

En effet, l’association  Demain entre nos mains organisait un festival du film appelé Alter’Actions où j’ai tenu un stand de conseils et astuces sur le zéro déchet et le minimalisme.

Aucun texte alternatif disponible.

Le festival Alter’Action s’est déroulé du vendredi  15 au dimanche 17 septembre 2017.

Pour commencer quelques mots sur l’association « demain entre nos mains :

Tout a commencé par la projection du film « Demain » de Cyril Dion et Mélanie Laurent en mars 2016.

Quelques personnes de la communauté de communes de Pontchâteau / St Gildas des bois en Loire Atlantique se sont réunies après le film autour d’une question : A notre niveau, localement, comment pouvons-nous avancer dans la réflexion et la mise en place d’actions alternatives ?

Est née une association loi 1901 « Demain entre nos mains » … Semons les graines pour l’avenir !.

L’association Demain entre nos mains a pour objet de réunir des citoyens pour réfléchir ensemble à des actions alternatives locales sur les 5 thèmes du film « Demain » et les mettre en œuvre.

Les thèmes sont :

  • l’alimentation,
  • l’énergie,
  • la démocratie,
  • l’économie
  • et l’éducation.

Leur premier projet ; l’organisation d’un festival de cinéma gratuit sur un week-end, les 15, 16 et 17 septembre 2017 auquel j’ai participé.

5 films ont été sélectionnés pour le festival illustrant les 5 thèmes du film Demain.

Avant de vous détailler les films, je vais vous expliquer comment je me suis retrouvé à tenir un stand sur le zéro déchet et le minimalisme au festival « Alter’action »

Début juin 2017,  j’ai tenu un stand sur le zéro déchet et le minimalisme devant ma biocoop lors des biotonomes à Redon.

Florence, une membre très active de l’association « demain entre nos mains » y proposait un atelier cuisine suivi d’une dégustation de ces plats.

En discutant avec Florence en fin de journée, elle m’a parlé de son association et de leur projet de faire un festival du film en septembre 2017 avec différents stands et elle m’a proposé d’y participer

En rentrant le soir j’ai été sur le site puis la page facebook de l’association « demain entre nos mains » et j’ai adoré leurs projets.

Je me suis donc inscrite à leur page facebook pour recevoir leurs infos.

Ensuite l’été passe jusqu’à ce que je reçoive sur mon mur facebook la programmation de leur festival « Alter’Actions » programmé deux semaine plus tard.

Après avoir vérifié que j’étais disponible tout ce week-end là je les ai contacté pour leur proposer de tenir un stand.

Deux jours plus tard je me retrouvais à leur dernière réunion de préparation du festival au milieu de 20 personnes super motivées et dynamiques, à participer aux dernières mises au point comme-ci je faisais parti de l’association depuis toujours.

Heureusement que je ne suis « plus » timide car ça en aurait impressionné plus d’un vu qu’à part Florence que j’avais juste croisé, je ne connaissais personne.

Je suis reparti de cette réunion super ravie d’avoir rencontré cette association et toute excitée et pressée de tenir mon stand lors du festival Alter’Actions.

Maintenant est venu le moment de vous parler du festival en lui-même.

Le vendredi 15 septembre :

Le festival Alter’Actions propose le film « qu’est-ce qu’on attend » de Marie Monique Robin à 20h. Pour voir la bande annonce, cliquez ici

Qu’est ce qu’on attend ? Raconte comment une petite ville d’Alsace de 2 200 habitants s’est lancée dans la démarche de transition vers l’après-pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique.

Il était suivi d’une discussion sur le film autour d’un verre et d’une dégustation de soupe à l’oignon.

Chacun devait ramener un légume « bio » local et de saison pour cuisiner la soupe du lendemain. J’ai adoré l’idée.

Je n’ai pas participé à cette première soirée du festival Alter’Action car je voulais profiter de ma petite famille avant d’être absente tout le weekend.

Mais je vais demander à ma médiathèque de me le trouver ce film rapidement.

D’après les retours des membres de l’association, la soirée s’est super bien déroulée avec un débat très intéressant..

Le samedi 16 septembre:

Arrivée sur les lieux à 9h pour un démarrage du festival à 10h30.

Préparatifs de la salle et de mon stand zéro déchet et minimalisme.

Le festival Alter’Actions pouvait commencer sa deuxième journée de festival.

A 10h30 avait lieu un atelier avec un animateur d’énergies en pays de vilaine.

Je n’ai malheureusement pas pu suivre sa présentation car j’avais du monde à mon stand, mais il a abordé les thème du photovolkaic, des chauffes eau solaire etc..et ça avait l’air super intéressant.

A 12h30 ma petite famille m’a rejointe avec un pique nique pour déjeuner.

Ce fût un moment très agréable de partages avec les membres de l’association « demain entre nos mains »

A 15h était projeté par le festival alter’Actions un dessin animé pour les petits et les grands « Tante Hilda » suivi d’un échange avec les enfants et d’un goûter zéro déchet.

Tante Hilda, amoureuse de la nature, conserve dans son musée végétal des milliers de plantes du monde entier. Beaucoup sont en voie de disparition. Parallèlement, une nouvelle céréale, Attilem, mise au point par des industriels, se cultive avec si peu d’eau, sans engrais, et produit des rendements si prodigieux, qu’elle apparaît comme la solution miracle pour enrayer la faim dans le monde et prendre le relais du pétrole dont les réserves s’épuisent. Mais la catastrophe n’est pas loin…

Ce dessin animé est vraiment très bien fait. Je vous recommande de le voir avec vos enfants.

En plus le graphisme est très chouette et change des dessins animés japonais.

Pour voir la bande annonce cliquez ici

Au goûter les enfants ont pu déguster du pain avec de la pâte à tartiner maison, du caramel maison et confiture maison. Il y avait aussi du raisin et un gâteau. Un régal pour nos petits et un vrai goûter zéro déchet.

 La recette de la pâte à tartiner n’est pas ma recette mais je vais la tester d’ici peu. La voici :

Ingrédients :

 100g de purée de noisettes bio (très bon gras)

50g de sirop d’agave

80g de bon chocolat au lait ou noir à 70 % (selon les goûts)

50ml de lait de soja (ou autre lait végétal ou animal)

Mettre le tout dans une casserole et faire fondre tout doucement le chocolat en fouettant bien, laisser épaissir tranquillement et verser dans votre pot. Réserver au frigo pour bien figer la masse. Laisser ensuite  la pâte à tartiner dans un placard elle sera plus onctueuse et facile à tartiner.

 J’avais un peu peur que le temps soit long entre la fin du goûter et la projection du film de 20h mais mon stand n’a pas désemplie de personnes très curieuses par mes petites recettes de produits ménagers, mes livres et mon kit en général.

Juste le temps de manger le reste de mon pique nique du midi et il était 20h, heure de la projection du film « Nos enfants nous accuserons » .

Ce film m’a beaucoup ému (j’ai beaucoup pleuré en le regardant).

Il m’a fait prendre conscience qu’il faut vraiment qu’on se mobilise pour que nos enfants mangent bio à la cantine.

Nos enfants nous accuserons nous fait vivre la courageuse initiative d’une municipalité du Gard, Barjac, qui décide d’introduire le bio dans la cantine scolaire du village. Le réalisateur brosse un portrait sans concession sur la tragédie environnementale qui guette la jeune génération : l’empoisonnement de nos campagnes par la chimie agricole (76 000 tonnes de pesticides déversées chaque année sur notre pays) et les dégâts occasionnés sur la santé publique. Un seul mot d’ordre : Ne pas seulement constater les ravages, mais trouver tout de suite les moyens d’agir, pour que, demain, nos enfants ne nous accusent pas.

Pour voir la bande annonce c’est ici

La projection du film était suivie d’un petit débat puis d’une délicieuse soupe faites avec les légumes récupérés la veille.

Légumes récupérés la veille pour la soupe :

Petite présentation des stands présents sur ces deux jours :

  • Présentation d’outils éducatifs et pédagogiques alternatifs,
  • un Stand de présentation de ruches par un apiculteur,

    

  • un affichage sur la permaculture,

    

  • Des ateliers pour occuper les enfants pendant les films,

    

     

  • des promenades en ânes
  • Et bien sûr mon stand sur le zéro déchet et le minimalisme

               

    

 

Je suis rentrée chez moi à minuit, pour une bonne nuit de sommeil après cette super journée pleine d’émotions avec les films, de rencontres et de partages sur le zéro déchet, le minimalisme, la permaculture etc..

Déroulement de la journée du dimanche 17 septembre :

Je suis arrivée à 10h sur mon stand  pour un début de festival Alter’ Actions à 10h30.

Beaucoup de monde est passé sur mon stand et nous avons dû arrêter nos discussions pour ne pas rater le début du film.

Le film : « L’odyssée de l’empathie ».

Super film durant lequel j’ai encore pleuré. Vous allez vous dire que je ne fais que ça.

En fait ces films m’ont beaucoup émue et ça fait longtemps que je n’avais pas autant pleuré.

Peut-on mettre en doute les conséquences désastreuses des activités humaines sur l’équilibre climatique? Prévenir l’augmentation de l’effet de serre est avant tout un enjeu de solidarité et d’empathie.

D’empathie envers les générations présentes et à venir, les animaux, la nature.

Pensez-vous que le monde de violence dans lequel nous vivons puisse changer et qu’il soit possible de préserver notre planète du réchauffement climatique ? En éduquant nos enfants dans la bienveillance, ceux-ci deviendront des adultes altruistes, capables d’éradiquer la violence dans le monde et de respecter la nature pour sauver l’humanité. C’est ce que montre l’Odyssée de l’Empathie, à travers de nombreux témoignages. Les origines de l’humanité, la bienveillance de Matthieu Ricard, les bushmen du Kalahari, le cultivateur philosophe Pierre Rabhi, les dernières découvertes des neurosciences nous prouvent qu’une enfance heureuse et sans violence est à l’origine naturelle de l’empathie. En élevant nos enfants dans la bienveillance, ils deviendront des citoyens respectueux de l’être humain et de la nature.

Pour voir la bande annonce cliquez ici

Une co-productrice du film était parmi nous et a animé un échange très intéressant sur le ressenti de chacun après avoir vu ce film.

A 12h30 nous avons partagé un pique nique avant la projection du dernier film du festival Alter’Action

Le dernier film du festival « Le potager de mon grand père » a été diffusé à 15h.

C’était un très beau film très émouvant.

Chez son grand-père, Martin est venu se ressourcer, aider et partager des moments de vie. L’aïeul lui transmettra son savoir, un peu de ses racines et les secrets de ce potager cultivé par amour pour sa femme disparue. Issu de cette génération fast-food, Martin prendra conscience de la valeur de ce précieux héritage. C’est un hymne à la vie et à cette nature que nous devons protéger.

Pour voir la bande annonce cliquez ici

Un échange a suivi à la fin de ce super film plein d’amour et de partage entre ce grand père et son petit fils et le chagrin de ce grand père qui a perdu sa femme bien aimée il y a deux ans.

Pour finir ce super festival j’ai eu quelques derniers passages sur mon stand de personnes très sympathiques, puis est venu le moment de tout ranger et de rentrer à la maison.

Mais l’histoire ne va pas s’arrêter là.

J’ai décidé de rejoindre l’association même si j’espère quitter la région bientôt en me disant que tant que je suis là autant que je me rende utile dans une association qui me convient et qui traite de sujet auxquels je suis sensible.

Voici la liste des futures initiatives de l’association « demain entre nos mains » auxquelles j’espère participer du mieux que je le peux.

  • des jardins partagés, des jardins chez les uns et les autres avec des « auto-formations » à la permaculture ou autre …
  • des échanges de savoirs, soirées à thèmes …
  • du trocrecyclage, réparations avec la mise en place de journées d’échange
  • aller vers « zéro déchet » et faire de la sensibilisation pour la population et les écoles.
  • créer des déplacements sans voiture dans la communauté de communes

Pour l’instant, ce qui est acté c’est 4 ateliers :

– recyclage : informer, créer des outils …

– Maraichage : auto formations, jardins partagés …

– Achats groupés de produits bio non périssables

-Éducation populaire

Et d’autres projets bien sûr …

Pour en savoir plus sur l’association « demain entre nos mains », vous pouvez allez sur leur site et leur page facebook et vous y inscrire pour suivre leur actualité, actualité que je partagerai de toute façon sur ma page facebook.

Cet article vous plaît? Abonnez-vous à mon blog pour recevoir mes nouveaux articles ou bien suivez ma page facebook en cliquant sur j’aime